La collégiale Saint-Germain

« Les ruines de la collégiale Saint-Germain rappellent l’emplacement du village de Montfaucon d’Argonne avant 1914

Vers 620, le premier monastère d’Argonne est érigé sur la colline de Montfaucon d’Argonne. Les moines construisent ensuite une église grandiose. Elle est  dédiée à Saint Germain. Aujourd’hui, ce sont les ruines de cette collégiale qui dominent encore le village de Montfaucon d’Argonne. Elles se trouvent sur la butte, à proximité immédiate de la tour américaine de Montfaucon.

Ruines de la collégiale Saint-Germain à Montfaucon d'Argonne Meuse

Son histoire

A la fin du VIème siècle, un jeune moine prénommé Baldéric quitte la cité royale de Reims. D’abord, il traverse la Champagne. Puis il s’enfonce dans la forêt d’Argonne. Guidé par un faucon, il décide ensuite de s’installer sur cette colline sauvage et boisée de l’Argonne. Plusieurs moines le rejoignent. Il créé ainsi une communauté. Avant tout, ils défrichent la butte. Ensuite, ils érigent un oratoire dédié à Saint-Pierre.
Au cours des siècles, le monastère subit bien des destructions et des ravages. Il faut attendre le passage de Charlemagne pour que les chanoines  s’y installent à nouveau. Pendant plusieurs siècles, l’abbatiale de Montfaucon est un centre d’enseignement et de recherches théologiques.

Vue des ruines de la collégiale Saint-Germain depuis la plateforme de la tour américaine de Montfaucon d'Argonne Meuse
Vue de la tour américaine de Montfaucon d'Argonne depuis les ruines de la collégiale Saint Germain Meuse

Au XVIIIème siècle, l’abbatiale Saint Germain est somptueusement restaurée et embellie. Grâce à l’intervention d’un habitant, elle est sauvée, au cours de la révolution. Jusqu’à cette période, elle n’avait pas servi aux habitants. En effet, une seconde église dédiée à Saint-Laurent avait été construite.  Celle-ci est démolie en 1794. A partir de cette date, la collégiale Saint Germain est ouverte lors des cérémonies paroissiales.
Dès 1914, les Allemands s’installent sur la butte. Un bombardement de l’artillerie française l’endommage sérieusement en septembre 1914. Elle ne sera jamais reconstruite sur la butte. Aujourd’hui, il ne reste que les ruines que l’on découvre derrière le monument américain. Après guerre,  l’église du village est reconstruite en bas de la butte. C’est une réduction de l’antique collégiale.