Les sites phares de la Grande Guerre

Durant les 4 années de la Première Guerre Mondiale, un département est au cœur du conflit : la Meuse. Les combats se déclenchent en Argonne à partir de septembre 1914.
Durant l’année 1915, les combats s’intensifient en forêt d’Argonne et dureront encore pendant 3 ans.
L’Argonne sera libérée à partir de septembre 1918 lors de l’offensive américaine Meuse-Argonne. De nombreux sites et musées vous feront découvrir le quotidien des soldats durant cette grande guerre.

Vue aérienne de la Butte de Vauquois Argonne Meuse
Butte de Vauquois
Vue aérienne du cimetière américain de Romagne sous Montfaucon Argonne Meuse
Cimetière Meuse-Argonne
Le monument-ossuaire de la Haute Chevauchée Argonne Meuse
Haute Chevauchée
Monument de la cote 304 Argonne Meuse
Cote 304
Une nouvelle exposition 3D au musée d'Argonne à Varennes en Argonne Meuse
Musée d'Argonne

S’il y a un lieu qui permet une excellente compréhension des combats qui se sont déroulés en Argonne pendant la 1ère guerre mondiale, c’est la butte de Vauquois à 14km de Clermont en Argonne. Haut lieu de la guerre des mines en Argonne, la butte de Vauquois a gardé les stigmates de ces 4 années de combats.

La mémoire américaine est fortement présente en Meuse et surtout en Argonne, à travers des monuments très imposants dans des bourgs et villages de l’Argonne : Varennes en Argonne, Cheppy, Montfaucon d’Argonne et Romagne sous Montfaucon.

Découvrez les sites historiques de la 1ère guerre mondiale situés sur la Haute Chevauchée : le sentier historique de la Haute-Chevauchée, le monument ossuaire, le ravin du génie, le cimetière de la Forestière, …

Seulement 3 petits chiffres sur la carte : 304. Les combats de la rive gauche se déroulent sur la même logique que ceux de la rive droite : l’atrocité. Aujourd’hui, un simple monument au sommet de cette côte nous rappelle à ses 10000 anonymes poilus de la cote sans nom.

Dans un bâtiment de style contemporain, le musée d’Argonne vous fait découvrir une nouvelle exposition de photographies d’époque en 3D. Quant à Jean Paul Devries, il vous fera découvrir dans son musée informel Romagne14’18, la vie quotidienne des soldats dans les tranchées, les objets du quotidien…